Retour
Hors abonnement

Bès-Bédène Aveyron

Conception graphique André LAVERGNE
  • Vente générale : 20/07/2020
  • Premier jour : du 17/07/2020 au 18/07/2020
  • Dédicaces : Voir les dates

Description

Le 20 juillet 2020, La Poste émet un timbre de la série touristique sur Bès-Bédène situé en Aveyron.

Informations techniques

  • Référence produit 11 20 041
  • Création André LAVERGNE
  • Présentation 40 timbres à la feuille
  • Impression Taille-douce
  • Illustration André LAVERGNE
  • Gravure André LAVERGNE
  • Format du Timbre 60 x 25 mm
  • Tirage 600 000 exemplaires
  • Valeur faciale 0,97 € Lettre Verte

Informations pratiques

Premier jour

Bès-Bédène Aveyron

du 17/07/2020 au 18/07/2020

PARIS (75), BÈS-BÉDÈNE (12)

Au regard du contexte exceptionnel, le délai pour les oblitérations Premier Jour est prolongé pour les émissions à partir du 1ermars 2020, passant de 8 semaines à 6 mois.

Le Carré d’Encre, de 10H à 17H
13 bis rue des Mathurins, 75009 PARIS
Bès Bédène, de 9H à 17H
12460 CAMPOURIEZ
Dédicace : André Lavergne en séance de dédicaces les vendredi 17 et samedi 18 juillet.

Disponibilités

  • Bureaux philatéliques
  • Par abonnement
  • Service Relation Clients de Philaposte
  • Site www.laposte.fr

Un peu d’histoire

Aux confins du plateau de la Viadène, au pied de l’Aubrac, coule une petite rivière, la Selves, qui, serpentant vers les gorges de la Truyère dans un ravin étroit couvert de hêtraies, a façonné au fil des siècles un cirque remarquable. Juché sur un éperon rocheux, enchâssé au milieu de ce cirque boisé, majestueusement dominé par le puy de Montabès, Bès-Bédène apparaît.

Au coeur du Moyen Âge, un saint homme, Gausbert, installe son ermitage sur cet éperon rocheux qui devient prieuré puis église au XIIe siècle. Ce petit hameau, espace protégé, accueille des pèlerins venus passer la rivière par le pont romieu.
L’église de style ogival au clocher-peigne à arcades d’influence bénédictine, magnifiquement restaurée, abrite deux retables du XVIe siècle, ainsi qu’une statue en bois polychrome du XVIIe, cinq statues en calcaire et d’admirables vitraux. Sous le presbytère, un musée reconstitue une école des années 1950. Dans les communs est aménagé l’Espace Charles-de-Louvrié, précurseur en aviation à réaction.

À partir de l’église, en suivant le cimetière clos de murs et son local au corbillard, où se tiennent les expositions temporaires estivales, les visiteurs peuvent effectuer une promenade qui, depuis la croix, mène au bout du promontoire par un chemin tortueux d’où l’on découvre des rochers impressionnants. Le plus remarquable, une quille de granit avec sur son sommet une énorme pierre posée à plat : la pierre tremblante. Ce parcours permet de voir sur l’autre rive les falaises granitiques. La visite se poursuit en descendant vers le pont Romieu bâti en granit, qui est l’un des plus remarquables en Rouergue. Enjambant la Selves d’une seule arche de plein cintre et double rouleau avec ressaut, ce pont a été construit antérieurement à 1292 et réparé en 1410.

 

© La Poste - Paul Tarral - Tous droits réservés

Création et gravure André Lavergne