Retour
Compris dans l'abonnement

Capitales européennes Dublin

Conception graphique Christophe LABORDE-BALEN
  • Vente générale : 16/03/2020

Description

Le 16 mars 2020, La Poste vous invite à continuer la ballade à travers les capitales européennes, avec le bloc de timbres consacrés à la ville de Dublin. Cette série a été initiée en 2002 avec Rome, Athènes, Prague, Madrid, Paris, Vienne, Helsinki…
C’est aussi un clin d’œil au tournoi des 6 nations à l’occasion du match France-Irlande  !

Informations techniques

  • Référence produit 11 20 094
  • Création Christophe LABORDE-BALEN
  • Présentation Bloc de 4 timbres
  • Impression Héliogravure
  • Mise en page/Conception graphique Christophe LABORDE-BALEN
  • Format du Timbre timbres : 40 x 30 mm - bloc : 143 x 135 mm
  • Tirage 400 000 exemplaires
  • Valeur faciale 5,60 € (4 timbres au tarif de la Lettre internationale 1,40 €)

Disponibilités

  • Bureaux philatéliques
  • Le Carré d'Encre
  • Par abonnement
  • Service clients commercial de Philaposte
  • Site www.laposte.fr

Un peu d’histoire …

Le 16 janvier 1922, le dernier vice-roi d’Irlande remettait les clés du château de Dublin au gouvernement du nouvel État irlandais indépendant, mettant un terme
à plus de sept siècles de présence britannique. Le château actuel n’a plus grand chose à voir avec la forteresse construite par Jean d’Angleterre (1204). Exception faite de la Record Tower, la plupart des bâtiments datent du XVIIIe siècle. Les luxueux appartements, les State Apartments, sont aujourd’hui utilisés pour des cérémonies officielles, comme l’investiture du chef de l’État.

Avant de devenir la capitale de la république d’Irlande (1949), Dublin, fondée par les Vikings, fut une seigneurie des rois normands d’Angleterre puis connut une longue domination anglaise. Cette ville animée et conviviale, qui compte l’une des
plus jeunes populations d’Europe, s’organise autour du fleuve Liffey. Lorsqu’on emprunte le Ha’penny Bridge, il ne s’agit plus, comme à l’époque, de débourser un demi-penny pour avoir le droit d’utiliser cette élégante passerelle construite en
1816. Heureusement ! Car les Dublinois aiment passer d’une rive à l’autre pour arpenter les rues commerçantes comme la célèbre O’Connell Street, s’attarder dans les ruelles pavées du quartier de Temple Bar, écouter de la musique dans un
pub ou discuter autour d’une Guinness.
Hommage au saint patron qui évangélisa le pays au Ve siècle, la majestueuse cathédrale Saint-Patrick, d’architecture gothique, témoigne de 800 ans de
l’histoire irlandaise. Elle laisse une impression forte avec son pavage coloré, son immense nef, ses vitraux raffinés, ses statues de marbre.
À quelques pas, se trouve la plus ancienne université d’Irlande, le Trinity College.
Fondé en 1592 par la reine Élisabeth Ire, sa gigantesque bibliothèque, tout en
voûtes et boiseries, conserve un trésor, le Livre de Kells, l’un des plus remarquables manuscrits enluminés ayant survécu au Moyen Âge. Il contient les quatre Évangiles transcrits en latin par des moines vers l’an 800. L’histoire ne dit pas si Samuel Beckett ou Oscar Wilde, élèves prestigieux du Trinity College, eurent le loisir de contempler ce chef-d'œuvre…

© - La Poste - Fabienne Azire - Tous droits réservés

Découvrez les coulisses de l'impression du bloc...

[video width="1280" height="720" mp4="https://www.lecarredencre.fr/wp-content/uploads/2020/10/Video-Dublin-vente-generale-16-mars-2020.mp4"][/video]

création et mise en page : Christophe LABORDE-BALEN d'après photos © Stéphane Gautier/Sagaphoto - © Andia - Naturimages -