Retour
Compris dans l'abonnement

Jean-Michel BASQUIAT 1960 – 1988

Conception graphique Mathilde LAURENT   
  • Vente générale : 08/02/2021
  • Premier jour : du 06/02/2021 au 07/02/2021
  • Dédicaces : Voir les dates

Description

Le 8 février 2021, La Poste émet un timbre de la série artistique illustré par une œuvre de Jean-Michel BASQUIAT.

Peint en 1981, « Sans titre » (Skull) est l’une des œuvres les plus abouties d’une longue série de têtes. Contrairement aux « vanités » de la peinture classique, elle montre un crâne couturé mais vivant. Profondément marqué dans son enfance par le célèbre manuel d’anatomie de Gray, Basquiat, l’enfant révolté, danse avec la mort. Elle le rattrape en 1988. Il a 27 ans.

Informations techniques

  • Référence produit 11 21 051
  • Présentation 9 timbres à la feuille
  • Impression Héliogravure
  • Format du Timbre 40,85 x 52 mm
  • Tirage 702 000 exemplaires 
  • Valeur faciale 2,56 €  Lettre Prioritaire 100g

Informations pratiques

Premier jour

Jean-Michel BASQUIAT 1960 - 1988

du 06/02/2021 au 07/02/2021

Paris (75)

Le Carré d'Encre, de 10H à 17H
13 bis rue des Mathurins 75009 PARIS

Disponibilités

  • Bureaux philatéliques
  • Le Carré d'Encre
  • Par abonnement
  • Service Relation Clients de Philaposte
  • Site www.laposte.fr
  • Sur réservation auprès de votre buraliste

Portrait

Sa brève carrière, dix ans à peine, est une comète qui déchire le ciel de l’art contemporain. Né à Brooklyn d’un père haïtien et d’une mère portoricaine, Jean-Michel Basquiat (1960-1988) découvre enfant l’art des grands musées de New York. Encouragé par sa mère, il dessine, s’inspire des bandes dessinées, des magazines, des films d’Hitchcock. Avec le graffeur Al Diaz, qu’il rencontre à 17 ans, il trace sur les murs des sentences pleines de rage et de poésie. Elles sont signées SAMO©, pour « Same Old Shit », « toujours la même merde », allusion aux discriminations raciales. La rue devient son atelier, la drogue et l’alcool, ses poisons nécessaires. Musicien, fasciné par Charlie Parker et John Coltrane, il se produit dans le bouillonnant underground new-yorkais. En 1979, l’urgence de peindre le saisit. Il fréquente des artistes comme Keith Haring, Julian Schnabel. Métisse, homosexuel, marginal, Basquiat canalise sa révolte dans une peinture frénétique, chargée de signes et de mots. Il superpose styles et techniques, acrylique et collage de photocopies. Il transcende les références, la Bible, le vaudou, l’imagerie populaire, Picasso, Matisse, les masques africains, les planches de dissection. Avec Andy Warhol, pape de la pop culture, il crée une série d’œuvres. Sa modernité brûle comme un tison. Révélé par plusieurs expositions au début des années 1980, Basquiat connaît une éclatante reconnaissance internationale.

© La Poste - Jérôme Coignard - Tous droits réservés

Mise en page Mathilde Laurent d’après photo © The estate of Jean-Michel Basquiat / Adagp, Paris [2021]. Bords de feuille : création Mathilde Laurent.