Retour
Compris dans l'abonnement

Métiers d’Art - Vitrailliste

Conception graphique Sandrine CHIMBAUD
  • Vente générale : 15/02/2021

Description

Le 15 février 2021, La Poste émet un nouveau timbre dans la série Métiers d’Art initiée en 2016. Après le joaillier, le sculpteur sur pierre, le ferronnier, l’ébéniste, le maroquinier, le tailleur de cristal, le relieur, le facteur d’orgues et le graveur sur métal c’est le savoir-faire du vitrailliste qui est à l’honneur. Le vitrailliste, ou maître verrier, crée des vitraux pour décorer les fenêtres d’un édifice, sacré ou profane, avec des images peintes sur les verres et des couleurs lumineuses projetées à l’intérieur du bâtiment

Informations techniques

  • Référence produit 11 21 005
  • Création Sandrine CHIMBAUD
  • Présentation 12 timbres à la feuille
  • Impression Taille-douce
  • Gravure Pierre ALBUISSON
  • Format du Timbre 40,85 x 40,85 mm
  • Tirage 700 800 exemplaires   
  • Valeur faciale 1,50 € International

Disponibilités

  • Bureaux philatéliques
  • Le Carré d'Encre
  • Par abonnement
  • Service clients commercial de Philaposte
  • Site www.laposte.fr
  • Sur réservation auprès de votre buraliste

Un peu d'histoire de l'art

Ce métier d’art est né au Moyen Âge avec les constructions d’églises, particulièrement en France, pays de cathédrales, où près de cent mille mètres carrés de vitraux anciens sont encore conservés aujourd’hui dans ces monuments historiques. Les textes anciens parlent des vitraux, faits de verres colorés, dans les premiers édifices chrétiens. On a pu retrouver des morceaux de vitraux sertis au plomb et peints à la grisaille, datant de l’époque mérovingienne.

Le vitrailliste peut créer des vitraux en se servant de la technique très ancienne d’assemblage, à l’aide de baguettes de plomb, de morceaux de verres plats, soufflés à la bouche, colorés ou non, ou en utilisant de nouvelles techniques contemporaines.

Le vitrail se présente comme une mosaïque de verres de couleur et comme une véritable composition artistique sur verre, grâce à l’utilisation de techniques de peinture, dont la palette n’a cessé de s’enrichir au cours des siècles : peinture à la grisaille noire, sanguine, jaune d’argent, émaux, gravure des verres plaqués à l’acide ou mécanique.

L’exécution d’un vitrail passe par de nombreuses opérations, nécessitant des savoir-faire spécifiques : relevé de mesures des baies dans l’édifice, création et dessin de la maquette du vitrail, choix des colorations des verres, découpe des verres, cuisson des peintures, sertissage au plomb des verres, pose sur échafaudage dans les fenêtres des panneaux réalisés.

 

Aujourd’hui, le vitrailliste fait aussi appel à de nouveaux procédés, et réalise des vitraux en dalles de verre, liées par des joints en béton, ou en thermoformage de plaques de verre, qui permet d’associer différents verres de couleur par fusionnage au four sans utiliser de sertissage au plomb.

Le vitrailliste joue également un rôle considérable dans la restauration et la conservation de ce patrimoine exceptionnel des vitraux anciens, conservés en France dans les églises et les cathédrales, l’un des plus importants au monde.

© La Poste -  Jean-François Lagier - Directeur du Centre international du Vitrail, Chartres - Tous droits réservés.

 

A découvrir : le souvenir philatélique

Impression : feuillet taille-douce, carte offset

Tirage : 30 000 exemplaires

Prix de vente : 4,50€

Réf : 21 21 402

 

A noter : le timbre présente de la dorure galbée sur le vitrail

Conception : Sandrine CHIMBAUD - Graveur : Pierre ALBUISSON