Retour
Compris dans l'abonnement

Dominique ISSERMANN

  • Vente générale : 27/02/2023
  • Premier jour : du 24/02/2023 au 25/02/2023
  • Dédicaces : Voir les dates

Description

Le 27 février 2023, La Poste émet un timbre de la série artistique illustré par une photo de Dominique ISSERMANN.

Informations techniques

  • Référence produit 11 23 051
  • Présentation 9 timbres à la feuille
  • Impression Héliogravure
  • Photographe Dominique ISSERMANN
  • Format du Timbre 52 x 40,85 mm
  • Tirage 612 000 exemplaires
  • Valeur faciale 2,32 € Lettre Verte 100g

Informations pratiques

Premier jour

Dominique ISSERMANN en dédicaces !

Le Carré d'Encre, de 10H à 19H (oblitérations jusqu'à 17H)

13bis rue des Mathurins 75009 PARIS
Dédicace : Dominique ISSERMANN animera une séance de dédicaces de  14H à 16H le vendredi 24 février.

Quelques mots de Dominique ISSERMANN

« Comme une petite fenêtre qui s’ouvre dans la façade de l’enveloppe – toujours la fenêtre 1er étage à droite – sur un visage, un paysage, un souvenir de voyage, une cathédrale, le Taj Mahal… le timbre se place, se colle inexorablement avant le départ du courrier.

J’ai toujours aimé entendre le coup du tampon qui, comme les trois coups au théâtre, donne le signal du départ, imprime la date et le pays d’origine, autorise le périple de la lettre, de la carte, du colis, qui entreprennent le voyage en passant de main en main jusqu’à leurs destinataires.

L’enveloppe qu’on lèche indifféremment pour l’ami ou l’inspecteur, scelle le secret des courriers. Le timbre solidement collé nous donne des indices sur les sentiments de l’expéditeur, chat irrésistible, cheval fougueux, profil de médaille, cœur palpitant… Le moment du départ est arrivé, mon timbre peut faire le tour du monde, pour une modeste somme.

La dîme est payée. Les avions, les bateaux, les voitures, les vélos se relayent et la main s’apprête à sonner, à faire ouvrir la porte. La main du facteur met fin au voyage du timbre, mission accomplie.

La main de Laetitia Casta effleure la pierre, cherche une fissure dans le mur, comme pour envoyer un message, pour poser des questions, pour attendre des réponses, pour confier des secrets enveloppés dans un peu de papier timbré d’une image, en haut à droite, à la fenêtre.

C’est la première page du livre que j’ai réalisé avec Laetitia Casta dans les Thermes de Vals bâtis en Suisse par Peter Zumthor ».

Dominique ISSERMANN

© La Poste - Dominique Issermann - Tous droits réservés

 

 

Le parcours de Dominique ISSERMANN

Une enfance à la campagne, des études supérieures à Paris, un long détour par l’Italie en mai 68 pour y réaliser quelques films, les premières commandes de photoreportages en Europe, Dominique Issermann se tourne alors vers la photographie de mode et le portrait. Le déclic se fait lors de la rencontre avec Sonia Rykiel, qui lui confie ses campagnes de pub dès 1979.

Elle réalise par la suite de très nombreux portraits d’artistes contemporains comme Catherine Deneuve, Isabelle Adjani, Marguerite Duras ou Bob Dylan. On peut voir son travail de photographe de mode dans la presse internationale comme The NYT Magazine ou Vogue. Elle réalise les campagnes et les films publicitaires pour les plus grandes marques, comme Chanel ou Dior ainsi que des vidéos clips en particulier pour Leonard Cohen. Elle poursuit son travail personnel avec les livres Anne Rohart ou Laetitia Casta et avec de grandes expositions qui lui ont été consacrées aux Rencontres d’Arles et à la MEP. Dominique Issermann a reçu les titres d’Officier des Arts et des Lettres, Chevalier de l’Ordre du Mérite, et Chevalier de la Légion d’Honneur. En 2021, Elle est la première femme élue dans la section photographique de l’Académie des beaux-arts.

Photographie © Dominique Issermann